• webradio réseaux sociaux

Bien communiquer sur les réseaux sociaux

Quelques conseils utiles pour une communication efficace et sereine autour de votre webradio sur les réseaux sociaux.

1 : Les réseaux sociaux, c’est tous les jours !

Pour capter l’attention de vos contacts, c’est tous les jours que vous devez leur adresser des messages au sujet de votre webradio. En revanche, n’inondez pas votre communauté non plus…

2 : De quoi parler ?

femme questionDes sujets qui intéressent votre audience. Réfléchissez et ne partagez pas automatiquement ce qui vous tombe sous le pouce. L’important est de proposer à votre communauté des informations pertinentes qui touchent votre webradio de près ou de loin, et aussi de les amuser. L’humour est le meilleur moyen de vous attirer la sympathie des internautes.

3 : Illustrer votre contenu

On parle de génération 2.0 mais avant son apparition, on parlait de la génération des images… Alors notre tendance naturelle à nous diriger vers tout ce qui est accompagné d’une vidéo ou d’une photo doit être utilisée, même lorsque la communication tourne autour d’une radio sur internet. Pensez à illustrer vos propos, en plus cela vous permettra de faire des liens entre vos différents réseaux sociaux.

4 : Réagir à un commentaire négatif

webradio zenIl arrive souvent que des gens soient mécontents à tort ou à raison et grâce aux réseaux sociaux ils peuvent le faire savoir.
C’est énervant, surtout quand on est investi dans son projet de radio mais il ne faut pas céder à la facilité et réfléchir à tête reposée pour choisir de garder le commentaire, le message public ou non.
Pour cela il faut penser à son intérêt général. S’il s’agit d’un mécontentement et qu’on peut expliquer le problème, désamorcer le confit par rapport à la webradio, mieux vaut le conserver et y répondre.
Si ce n’est qu’une banale insulte : supprimez-là, ou répondez-y avec humour sinon elle n’a aucun intérêt pour vos lecteurs.

NB : des commentaires toujours agréables sonnent faux… alors ne créez pas à tort et à travers des commentaires sur vos publications ou votre webradio. Laissez les choses venir.

Tags :